LE BLOG DE PLANCHE DE MANU

 

Sur cette page j'essaie de me concentrer sur les sujets difficilement trouvables sur le web qui m'ont aidé à ajuster mon matos ou bien à comprendre quelque chose de technique. Vous trouverez donc des secrets de planche (!), des tutoriels, mais aussi mes avis sur le matériel de planche à voile du simple bout aux caméras étanches ! Nouveau sur cette page, la Grande Rubrique FAQ sur le Windsurf, l'astuce du jour, et un calculateur de quiver de voiles !

L'Astuce du Jour ! tip of the day
Pour décoller plus vite par vent léger, une fois dans le footstrap avant, placez votre pied arrière légèrement excentré vers le rail extérieur sous le vent et utilisez-le comme d'un accélérateur :)
Comment réparer votre voile de windsurf en tramé ou monofilm avec le ruban adhésif Gorilla Tape (lien UK).
 
La Grande Rubrique FAQ haut ⇧
Bienvenue sur la Grande Rubrique FAQ du Windsurf !!! Ici j'essaie de vraiment me concentrer sur les questions principales de la planche à voile. Si vous ne trouvez pas votre réponse, je peux peut-être vous aider. Contactez-moi avec vos questions!
Général
Le Windsurf, c'est quoi ?
Essentiellement, le windsurf, ou planche à voile, est un sport où l'on monte sur une planche équipée d'aileron(s) et de footstraps (sangle pied), avec une voile positionnée au milieu qui sert à utiliser la force du vent pour avancer et évoluer sur l'eau. La planche nous aide à flotter, (aqua)planer, sauter et glisser. La voile est attachée de telle sorte qu'elle puisse bouger dans toutes les directions. On s'accroche au wishbone (barre fixée à la voile) sur lequel on peut pousser ou tirer pour se déplacer. La vitesse du (aqua)planing commence vers les 10-12 noeuds, de là on évolue aux alentours des 20 noeuds. Les coureurs grimpent souvent dans les 30, alors que le record du monde est au-dessus de 60 ! On peut faire du windsurf de 5 à 60 noeuds :)
C'est dur la planche ? Suis-je suffisamment en forme ?
La planche à voile peut être bien difficile comme présenté dans ma vidéo. C'est l'utilisation du bon matériel correspondant au niveau du planchiste qui facilitera la progression. Tout le monde peut plancher, il n'y a aucune limite, il est bon de savoir nager. Les accidents peuvent se produire et on est parfois amené à rentrer à la nage ! Le plaisir de pratiquer ce sport est intense, vraiment une activité hors du commun. À travers le temps passé sur l'eau, on devient plus humble, respectueux des autres, et on apprend sur nous-mêmes, une aventure !
C'est quoi Cabarete ?

Café Santo
Domingo
Cabarete est le nom d'une petite ville sur la côte nord de la République Dominicaine, située sur l'île Hispaniola qui est partagée avec Haïti. La République Dominicaine est connue pour son café Santo Domingo (c'est aussi le nom de la capitale), et la Mamajuana, produit unique de la Rép Dom fait à base de feuilles, racines, écorces et autres copeaux de bois. La bachata et le merengue sont des danses issues de la Rép Dom. L'espagnol est la langue principale. L'aéroport le plus proche de Cabarete est Puerto Plata (POP), puis Santiago de los Caballeros (STI, Cibao International Airport), Santo Domingo (Las Americas, SDQ) et enfin Punta Cana (PUJ).
Le spot de Cabarete est une baie avec du sable tout le long et un récif à 800 mètres sur lequel les vagues se cassent. Elles cassent plus onshore au vent du spot pour tourner plus side sous le vent plus bas. Maintenant, avec le récif éloigné il est exposé au courant, marées et houles variées, du coup le front-side est assez limité mais pour les sauts c'est toujours top !

La Mamajuana
Le spot est est rassurant avec un courant et des vagues qui nous ramènent toujours vers la plage. Viva Wyndham Tangerine est bien souvent notre point de chute après une casse ou un dévente soudaine. Les grosses déventes sont souvent précédées d'une rafale de terre (offshore), c'est notre indice pour revenir vite au bord. Ça se produit lorsque les nuages passent devant le soleil vers l'ouest. Normalement, c'est aussi accompagné d'une petite chute de température. Les planchistes bénéficient d'une zone réservée et il y très peu de circulation. Même sur la vague, il y en a toujours pour tout le monde :)
Encuentro est un autre spot tout proche (4-5 km de Cabarete même) qui offre des vagues plus propres et plus consistantes. Le récif est très proche de la plage ce qui est excellent pour les séances photo ! Il est nécessaire d'amener son matériel par véhicule.
Onshore, sideshore, offshore, ça veut dire quoi ?
Ça sert à décrire la direction du vent par rapport à la plage. Onshore est un vent de mer qui souffle vers la plage, sideshore (ou crosshore), vent parallèle à la plage, et offshore, vent de terre qui souffle vers le large. Si les vagues sont parallèles à la plage alors la direction vent/vagues est la même que vent/plage.
À Cabarete, les vagues ne sont pas parallèles à la plage. Elles viennent du NO, N, NE et E, et parfois de tout à la fois :D ! Le vent vient du NE au SE. (Parfois on peut avoir des sessions du NO !) Donc, par exemple, nous avons des journées offshore si le vent souffle SE et les vagues viennent du N. Sideshore quand le vent est SE et les vagues NE, ou bien ESE et NNE, sideonshore (mélange de sideshore et onshore) quand le vent est E (ENE-ESE) et vagues NE (NE-E).
Au-delà de la direction du vent, je trouve que la direction des vagues prime sur la qualité du wave riding front-side ici. La manière dont la marée rentre, l'heure du jour, des journées E peuvent donner d'excellentes conditions side.
C'est quoi un "noeud" ?

Anémomètre
Le noeud est une unité de mesure de la vitesse. On l'utilise pour la vitesse du vent mais aussi celle du planchiste. Perso, je me suis bien servi de mon anémo, et ça aide aussi pour comparer à ceux des spots.
1 noeud = 1,15 mph = 1,85 km/h.
10-12 noeuds ~ 12-14 mph ~ 18-22 km/h
20 noeuds ~ 23 mph ~ 37 km/h
60 noeuds ~ 69 mph ~ 111 km/h
C'est quoi cette montre que tu portes ?

Montre Casio
avec Marées
Ha! Bien vu... :) Pour être honnête, je voulais juste quelque chose de pas cher que je puisse perdre ou casser sans avoir à trop me faire de souci. Puis j'ai pensé, ça serait top si je pouvais avoir des infos sur la marée en même temps ? Et j'ai trouvé la Casio W-753 qui marche toujours bien depuis quelques années déjà malgré l'air et l'eau bien salés de la région ! Nul besoin de changer la batterie ou le bracelet. Bon, je le mettrai sans doute pas pour sortir au resto mais pour l'activité extérieure et jouer dans l'eau, c'est top !
Peux-tu décrire ton système de caméra ?

GoPro Hero5
Session
Tout à commencer avec une GoPro Hero HD (je pense aujourd'hui le modèle le plus proche est la GoPro Hero). Elle a duré des années. À cause de l'humidité ici, la buée était un problème. Alors j'ai fabriqué des petits sachets de cristaux de silicagel, j'avais besoin de les sécher après chaque utilisation ! Un jour, un de ses sachets a cassé et la porte ne fermait pas bien, de l'eau est rentrée et la caméra est morte.
Depuis, j'utilise la GoPro Hero5 Session. Bien qu'un peu caractérielle parfois, elle a une superbe qualité d'image, un vrai grand angle, très légère, le tout en prenant très peu de place. Je filme toujours en 1440p (1.4k ou 1920x1440) et 4:3. La batterie dure presque aussi longtemps qu'en 960p et la qualité est remarquable. Ensuite, je étire l'image pour me rapprocher 16:9 lors du montage. J'ai bien essayé les caméras génériques chinoises de ce type, mais l'angle plus étroit, le manque de format 4:3, la qualité moindre de l'image et la durée de batterie plus courte ne remplissaient pas mon cahier des charges.

Carte SD Lexar
J'utilise une carte SD Lexar 633x qui marche bien. Attention aux copies, les caméras GoPro sont assez sensibles au type de carte. Les cartes Samsung ont une excellente réputation, soyez attentif à ce que les caractéristiques de la carte correspondent aux exigences de la caméra. Voici le lien vers la page GoPro des cartes compatibles selon les différents modèles.

Fixation GoPro
Roll Bar
Vous avez peut-être vu mon support maison détaillé dans cette vidéo. Ça fait plusieurs années déjà que je l'utilise sans problème. Pour attacher la caméra j'utilise la fixation GoPro de type Roll Bar Mount. Attention, au cas où la caméra glisse, il est possible que l'on perde une des pinces. Ça m'est arrivé plusieurs fois. J'ai donc mis du ruban adhésif électrique autour de la visse pour l'empêcher de sortir, ce qui me donne le temps de l'attraper. Il est important de bien serrer les visses et c'est là où d'avoir une bonne qualité de plastique est primordial.
Matos
Harnais
Harnais siège ou ceinture ?
Globalement, je préfère le harnais ceinture pour les voiles de 7.0 et moins, et le siège (ou culotte) pour 7.0 et plus. Si j'utilise une Formula (planche très large) avec 7.0 alors je prendrai un siège :) alors que si c'est avec une 105L, je préfèrerais un harnais ceinture.
Lorsque l'on porte un siège et la catapulte arrive, on peut se faire soulever de la planche avec peu de recours pour remédier à la situation alors qu'avec un ceinture, le bas du corps étant plus mobile peut aider à récupérer son équilibre. Il est aussi plus confortable pour les sauts accrochés.
Pour les plus grandes voiles et planches plus volumineuses (>115L), où on utilise un aileron plus long (~40cm+), un harnais siège permet de mieux gérer la puissance en s'appuyant sur les rails avec le corps bien en rappel. La position du corps est alors bien rigide.

Dakine T-8
Harnais Ceinture:
- Crochet plus haut facilite accrochage et décrochage
- Confortable, maintien enveloppant niveau bas du dos
- Position plus droite, orienté manoeuvre
- Grande liberté de mouvement, posibilité de bien tourner son corps
- ex: ION Radium (plus rigide), Dakine T-Series (plus souple)

Dakine XT Seat
Harness Siège:
- Sangles d'attache autour des jambes empêchent le harnais de remonter
- Meilleure exploitation de puissance des grandes voiles, planches larges et ailerons longs (position en rappel)
- Crochet plus bas avec bouts plus longs facilite la réactivité des grandes voiles
- Meilleur contrôle sur les grandes voiles grâce au plus grand levier du corps
- ex: Dakine XT Seat (siège avec crochet plutôt haut)
Mon harnais ceinture remonte !
Malheureusement, c'est très commun ! La plupart des utilisateurs de harnais ceinture ont ce problème. C'est plutôt vrai lorsqu'on passe pas mal de temps hors planing. Ce qui marche le mieux pour moi c'est de ne pas tirer sur la sangle élastique d'ajustement (je la croise sans la tirer). Ensuite, je serre la barre du crochet très fort. La bande élastique peut se froisser. De cette façon, le harnais ne se resserre pas plus et offre une connexion bien directe avec le wish. Le harnais reste quelque peu lâche ce qui permet de le faire redescendre en cas de chute. Sur le mien j'utilise une petite sangle en velcro pour maintenir la barre au-dessus de la sangle élastique, ça permet de garder la barre un peu plus basse et éviter qu'elle ne passe au-dessus de l'élastique.
Il est important avant tout de se concentrer sur rester bien droit sur notre planche et conduire la puissance de la voile vers l'avant en se servant de nos jambes, surtout la jambe avant. Avec des jambes fortes, on peut transmettre plus de puissance sur la planche et aller plus vite.
Ai-je besoin d'une barre coulissante ? D'un crochet ou roller ?

Barre Coulissante
Dakine avec Crochet
C'est une préférence personelle ! J'aime avoir une barre coulissante qui me permet de mieux me tourner sur le côté lorsque je remonte au vent. Je trouve que j'arrive à monter plus loin en tournant bien mes hanches vers le vent. Le Dakine T-Series est équipé de ce système. De plus, en ayant le crochet vers l'arrière, ça marche bien contre les catapultes et nous permet d'avoir plus de poids dans le harnais. Avec une barre fixe, comme dans le Dakine NRG plus économique ou le plus honéreux ION Radium, j'aime tirer le harnais de côté lorsque je m'accroche, ça positionne le crochet vers l'arrière et marche presque aussi bien. C'est plus difficile sur une combi et l'ajustement est moins ample.

Barre avec Roller
Pour ce qui est du crochet roller, je l'ai essayé et il a cassé après quelque temps bien que j'aie gardé un oeil dessus. Il faut donc s'assurer qu'il reste bien serré. Certains planchistes l'apprécient et il est peut-être plus compatible avec les bouts écartés. Je préfère le crochet normal qui était meilleur pour les accrochages et décrochages intempestifs et répartit la tension sur les bouts en deux endroits.
Bouts de Harnais
Ai-je besoin de bouts de harnais longs ou courts ? Mono or double ?

Bouts Réglables
Dakine
Là aussi c'est une préférence personnelle ! Les bouts longs augmentent l'effet balancier à la voile, peut-être plus important lorsqu'on navigue avec des grandes voiles (7.0+). La position en rappel est aussi facilitée, et marche mieux quand bien toilé. L'accrochage et le décrochage sont aussi plus vifs. Ce qui est le plus important c'est d'être capable de transférer le plus de puissance offerte par la voile au flotteur par l'intermédiaire de l'ensemble hanches/jambes. Nos bras sont là seulement pour ajuster l'angle de la voile, la plupart étant fait par le positionnement du corps. Pour en arriver là, il faut être confortable, et c'est probablement une bonne idée de déterminer la hauteur de wish avant d'utiliser un jeu de bouts fixes. Les bouts ajustables sont un bon outil jusqu'à ce qu'on soit confortable avec une taille spécifique.

Bouts Mono
Les bouts Mono sont en général légèrement plus longs que les doubles de la même longueur et peuvent être plus difficiles à ajuster. Cependant ils restent mieux en place. Ils peuvent aussi plus endommager le grip du wish, on peut utiliser des morceaux de chambre à air pour le protéger. Les bouts doubles sont plus faciles à déplacer et on peut ajuster l'avant et l'arrière indépendamment. Trop de balancier et les bouts peuvent revenir et s'accrocher d'eux-mêmes, pas assez et ils peuvent rester trop rigides sans vouloir se dérocher ou pire s'accrocher quand on le veut pas. Les bouts Mono offrent le moins de balancier, les doubles un peu plus et les ajustables le plus de tous.

Bouts Dakine
Les bouts Hot Sails sont plus longs que les Dakine et ont plus de balancier. Avec le temps, j'apprécie un petit effet de balancier mais pas trop :) ! Enfin, les bouts Dakine blancs semblent durer plus longtemps que les noirs. Les wish ont grip fins peuvent causer une usure prématurée en frottant en pinçant la partie plus fine des bouts alors il est important d'augmenter le diamètre du wish en utilisant des morceaux de chambre à air. Bien que cette méthode puisse rendre l'ajustement des bouts lorsqu'on utilise des voiles de tailles bien différentes sur le même wish pour les bouts vont "coller" un peu plus.
Les bouts de harnais doivent-ils être serrés ou éloignés ?
De manière similaire à écarter nos mains sur le wish, les bouts écartés permettent de stabiliser la voile, ça l'apaise lorsqu'elle est fougeuse. Ça pardonne un peu plus des réglages approximatifs et les variations du vent. Cependant, il faudra plus de force pour ajuster l'angle de la voile. Les bouts serrés rendent la voile plus manoeuvrable ce qui est important avec les voiles plus grandes puisqu'elles demandent plus d'efforts à bouger.
Une astuce pour positionner les bouts de harnais ?
Une astuce qui semble bien marcher avec toutes les tailles de voile est de soulever la voile avec l'index. L'endroit sur le wish où la voile s'équilibre vous indique la position des bouts des harnais. À peaufiner une fois sur l'eau.
Planche
Mes pieds ont très peur des footstraps !
Les miens aussi ! C'est complètement normal. On peut les positionner plus sur l'extérieur, les ouvrir assez pour qu'ils ne coincent pas. Essayer de mettre le pied arrière d'abord. Si vous choisissez de mettre de manière plus commune le pied avant d'abord alors soyez sûr d'ouvrir légèrement la voile lorsque vous soulevez votre pied arrière, un peu comme si vous tournez vers le vent pendant une fraction de seconde ce qui va éviter les catapultes qui surviennent à la chaussée des straps. Rechercher un plan d'eau plat à la chaussée du pied arrière.
Utilisez une planche plus volumineuse par rapport à la voile. Le plus de temps passé au planing, le plus vous vous habituerez à la vitesse et le plus confortable vous serez à l'utilisation du harnais, le plus votre poids sera dégagé des bras. Les footstraps deviendront un outil et vous ne pourrez plus vous en passer :) !
Les miens sont plutôt larges et ouverts. Pour guider la planche sur l'avant, je fais tourner mon pied avant sur le côté et m'appuie sur l'intérieur du footstrap. Mon pied arrière est à 45 degrés dans son strap en navigation classique.
Ai-je besoin de 1 (single), 2 (twin), 3 (tri) ou 4 (quad) ailerons ?
Personnellement, je préfère les ailerons single pour la plupart des spots où les vagues sont absentes. Ou, pour la navigation plus bump & jump sur des plans d'eau désorganisés avec clapot, et lorsque les vagues ne sont pas assez définies pour les exploiter. Le single reste simple, fournit une bonne poussée, vitesse, et monte bien au vent. Éventuellement, pour les spots avec beaucoup de vent, un multi-fin pour avoir son avantage en améliorant le contrôle et réduisant la poussée des ailerons. Du moment que le shape soit bon dans le clapot et courant, alors ça peut avoir du sens. De manière générale, le vent fort amène à former le plan d'eau même sur les lacs !
Sur la vague, les multi-fins sont difficiles à battre du moins côté fun ! En réduisant la longueur des ailerons, on augmente la réactivité de la planche et son passage d'une carre à l'autre. Alors la planche devient plus joueuse, et les virages peuvent être plus courts et plus précis. Le bottom est plus sécurisant avec la traction supplémentaire des ailerons. Au top turn la planche est plus vive. La glisse latérale est mieux contrôlée et les décrochages sont plus faciles à rattraper grâce à la surface plus importante qu'offrent les ailerons. Ex: Deux ailerons courts vont avoir plus de surface qu'on seul plus long (2x16cm vs 1x23cm).
Twin: Ces "jumeaux", avec un bon planing, offrent un appui proche du single. Ils peuvent vraiment filer ! La départ planing est plus progressif que les single, avec moins de poussée à bas régime, la remontée au vent est donc affectée. Cependant, l'assiette de la planche est ajustée avec moins d'efforts, il y a donc un meilleur contrôle sur le placement du flotteur, surtoilé, et sur la vague... c'est de la balle !
Tri ou Thruster: Essentiellement un petit single avec plus d'accroche. Comparé à un single: plus de réactivité, plus de contrôle à haut régime, résistance au décrochage et contrôle de la glisse au cutback. Vitesse max, planing et remontée au vent sont affectés légèrement.
Quad: Un twin avec plus d'accroche. Grosse traction, top pour grimper les mousses, déchirer des gros cutbacks, zéro problème en plage haute, récupération des décrochages super facile. Sensation d'être un champion de monde sur la vague. Demande du bon vent ou de la vague, peut être difficile sur plan d'eau compliqué.
Pour ici, à Cabarete, à moins que le plan d'eau soit vraiment pourri, je sors avec ma Kode Wave Twin. bon volume, bonne longueur, de la vitesse sur la vague et excellente sur les sauts ! Pourtant, la Tabou Single était ma planche favorite de loin, arme à tout faire. La Kode est juste tellement bien pour notre vague, plus libre. Le Quad est le meilleur sur la vague, bon volume, virages qui glissent dans toutes conditions, et magnifique en cutback. Je l'utilise rarement puisque nos conditions front-side se font rares.
Dois-je acheter une Freestyle Wave ou bien une planche de vague ?
Généralement, une planche de vague favorise le contrôle et les virages précis alors que les priorités d'une Freestyle Wave sont plutôt la vitesse et la facilité du planing. Une des différences entre les deux est leur distribution du volume. Les Freestyle Wave ont tendance à avoir plus de volume sous les pieds. Cela donne plus de maintien dans les molles, une meilleure conduite sur vague molle, et un meilleur appel de saut.
Alors, lorsque le vent est léger et que les vagues sont molles, une planche de Freestyle Wave peut avoir plus de sens. Les Freewave Wave permettent de remonter et rester au vent plus facilement. Les sauts sont aussi plus faciles grâce leur bon pop. Elles répondent bien lorsqu'on s'appuie sur le pied arrière et sont plus amenées à planer en sortie de jibe. Les planchistes plus lourds y trouveront un rendement plus élevé.
Si le vent est fort et les vagues puissantes, alors une planche de vague peut être plus appropriée. Les planchistes plus légers peuvent les trouver plus faciles à contrôler car elles demandent moins d'efforts à ajuster et à tourner. Elles sont excellentes pour les virages secs et précis et contrôle dans le vent fort soutenu. On peut les faire tourner fort sur le pied avant ou arrière, ce qui permet d'engager le rail complet dans les virages.
Freestyle Wave:
- Plane et conserve le planing facilement
- Pardonne les appuis maladroits
- Facile à naviguer en ligne droite
- Bon pop et sauts
- Plus probable de planer en sortie de jibe
- Bonne pour les planchistes les plus lourds
Vague:
- Contrôle vent fort soutenu
- Virage précis et sec
- Excellent tenue dans les virages à haute vitesse
- Jibe facilité sur clapot ou plan d'eau défoncé
- Peut tourner sur toute la longueur du rail
- Plus maniable pour les planchistes légers
En plus de tout ça, il y a une certaine sensation difficilement descriptible lorsqu'on utilise les planches. Nous possédons tous des techniques différentes et notre propre approche du virage lorsqu'il s'agit de pivoter et glisser. Un planchiste confirmé pourra exploiter la rapidité d'une planche de freestyle wave dans des conditions side-on à presque side en étant plus agressif dans les virages pour contrer l'aspect plus raide de la planche. En même temps, un planchiste intermédiaire pourra bénéficier de la maniabilité d'une planche de vague pour aller chercher les sections les plus critiques et remonter de manière plus verticale.
Personnellement, j'aime le fait qu'une Freestyle Wave soit moins physique avec une envie d'avancer et de sauter. D'un autre côté, j'aime les virages et évoluer sur la vague donc je passe plus de temps sur les planches de vague. Elles m'aident aussi à jiber dans le clapot.
Additionnellement, certaines planches de Freestyle Wave ont d'excellentes capacités à travailler la vague (ex: 2014 JP FSW) et peuvent tourner sur le pied arrière comme sur le pied avant. Alors que d'autres sont plus dédiées à la facilité de la navigation et virage pied arrière (ex: 2018 Fanatic FW STB).
Parallèlement, certaines planches de vague sont plus faciles que d'autres (ex: 2017 Fanatic Tri-Wave) et tout aussi rapides que la plupart des Freestyle Wave. Et certaines sont nettement plus exclusives à l'usage sur la vague et demandent plus de vent ou un plan d'eau plus propre pour s'exprimer pleinement (ex: 2014 Starboard Quad).
Les planches changent d'année en année (souvent tous les deux ans), chose importante à savoir lorsqu'on recherche les avis d'un modèle spécifique.
Voile
Comment je sais si ma voile est bien gréée ?
À part suivre les données indiquées sur la voile, on peut s'attendre à avoir une zone libre de tension sur le haut de la voile (la chute) lorsque l'on tire en bas à l'amure. La plupart des (gentils) fabricants ont une marque où la frontière entre la zone molle et la zone tendue doit se trouver. Ensuite avec une bonne tension à l'écoute (3-6cms) les lattes doivent se trouver sur le côté ou derrière le mât (vers l'écoute). La manière dont je conçois la tension à l'amure c'est ce qui permet de verrouiller le creux du haut en bas. Plus on tend à l'amure, plus le creux rétrécit en se déplaçant vers le bas, laissant le vent s'échapper par le haut. La tension à l'écoute ajuste la profondeur de ce creux de droite à gauche, ajustant la puissance de la voile.
Si la voile est lourde et tire sur le haut sans vouloir évacuer le surplus, elle pourrait avoir besoin de plus de tension en bas à l'amure. C'est une bonne idée de trouver la tension max lorsqu'on découvre une voile. La tension max se trouve lorsque la voile manque de répondant quand on pompe, très légère dans les bras, elle bouge excessivement et tracte difficilement la planche hors de l'eau.
L'écoute joue aussi un rôle dans la stabilité de la voile, si la puissance se déplace (on n'arrive pas à trouver le bon emplacement des bouts) et qu'on a gréé pour du vent léger, rajouter un peu de tension à l'écoute peut sauver le reste de la session. On peut appuyer sur la voile avec la main et voir jusqu'où elle touche le wish, c'est un peu comme si on imitait la force du vent poussant sur la voile. Et finalement, on peut maintenir la têtière de la voile (partie haute) à terre et appuyer sur la base de la rallonge pour faire quelle allure la voile lorsque le mât travaille.
Quel écart entre les voiles pour mon quiver?
En théorie, la taille de la voile doit correspondre au poids du planchiste en relation avec la vitesse du vent. Suffisamment de surface est nécessaire pour déjauger et commencer à planer. Toute surface supplémentaire au-delà du minimum requis pour planer augmentera la vitesse du moment que le planchiste puisse en exploiter la puissance.
En pratique, les planchistes de vitesse utilisent (beaucoup) plus de surface ainsi qu'une planche étroite très rapide. D'un autre côté, les planchistes de Freestyle utilisent moins de surface avec une planche plus volumineuse et efficace au planing. Enfin, il y a ceux qui pratiquent le Freeride et la vague.
C'est pourquoi j'ai basé les tableaux ci-dessous sur la plage de vent désirée et non la vitesse du vent. En général, je recommande d'établir un quiver en augmentant l'écart de manière graduelle. Ceci permet une différence de puissance linéaire entre les voiles.
Dans les tableaux ci-dessous, vous pouvez calculer de la plus petite (bouton de gauche) ou de la plus grande voile (bouton de droite).
En premier, selectionnez votre poids :
Pour 6 voiles et une plage de 20 noeuds, 5 voiles et 17 noeuds, ou 4 voiles pour 14 noeuds:
0 (+petite), (+grande)
Pour 5 voiles et une plage de 15 noeuds, 4 voiles et 12 noeuds, ou 3 voiles pour 9 noeuds:
0 (+petite), (+grande)
Pour 5 voiles et un plage de 12 noeuds, 4 voiles et 10 noeuds, ou 3 voiles pour 8 noeuds:
0 (+petite), (+grande)
Le tableau ci-dessous a été tiré de ce calculateur en ligne. Il représente la vitesse de vent minimum pour planer et je dois dire c'est assez proche ! Je recommanderais ces tailles pour du Freeride en comprenant bien que c'est un vent minimum.
La manière dont je vois la chose est que 19 kt = 19 noeuds solides, soit 17-24 kt, mais pas 15-22 kt, ça serait alors 17 noeuds. Pour les vents rafaleux, avec beaucoup de trous, ou spot avec déventes, il est recommandé d'utiliser une taille au-dessus de ce que vous utiliseriez dans un vent établi.
Les poids du planchiste pour Léger, Moyen, et Lourd, sont identiques à ceux utiliser dans mon calculateur de quiver plus haut.
Vent Léger Moyen Lourd
10 kt8.010.012.0
13 kt6.17.89.4
16 kt4.86.37.5
19 kt4.05.36.4
22 kt3.64.65.5
25 kt3.24.04.8
Pied de Mât
Quel pied de mât et plaquette choisir, tendon, power joint, ou mécanique ? Euro ou US ?
Il existe une variété de pieds de mât disponible chez les fabricants tels que : Chinook, Duotone (ou North), Streamlined, et Bic. Il y a deux types d'attaches de la rallonge au pied de mât: le Euro Pin (EP) et le US Cup (US).

1 boulon Euro Pin
Tendon
Euro Pin: connexion plus directe entre le pied de mât et la rallonge, possibilité de réglage de rallonge plus bas que sur US
US Cup: moins de chance de blocage par le sable ou le sel, si une des deux clips casse, le deuxième peut toujours tenir la rallonge
Pour les plaquettes, il y a deux options possibles. L'option avec un seul boulon qui se visse directement sur le pont de la planche, L'autre option est une plaquette à deux boulons avec pied de mât amovible. La plaquette se visse en premier, puis l'embase vient se fixer sur la plaquette.
Un boulon: plus grande fourchette de positions, plus léger, abaisse la voile plus proche du pont, moins cher
Deux boulons: stress mieux réparti sur le rail de pied de mât, plaquette peut rester sur la planche (maintenant le cas de modèles à un boulon aussi), pas désolidarisation avec la planche en cas de desserrage, struturellement peut-être plus solide (voir plus bas)
Finalement, nous avons le choix des joints universels : Tendon, Boge (Power Joint) ou Mécanique.

1 boulon Euro Pin
Boge
Tendon: facile à changer, prix raisonnable, facile à inspecter, absorption moyenne des chocs
Boge: meilleure absorption des chocs, diminue les chances que la planche se retourne
Mécanique: résistant à la casse, peut coincer, plus lourd
Personnellement, j'utilise un Streamlined deux boulons en US-Cup avec tendon. Comme les tendons des différents fabricants sont interchangeables, on peut aussi échanger le haut et le bas des différentes marques :) !
Robustesse, Durabilité, et Entretien
Tendon: Les tendons peuvent être inspectés régulièrement en tordant la base alors qu'elle est fixée à la planche en observant en haut et en bas autour des vis. Occasionellement, ils peuvent être démontés et changés avec de simples outils. Il est important que le tendon soit légèrement compressé entre le haut et le bas. Si, il y a quelconque jeu vertical, alors le tendon s'étirera et se cassera prématurément. On peut utiliser de fines rondelles pour réduire le jeu vertical si besoin. Il sera alors peut-être nécessaire de compresser le tendon pour y installer les vis. Un autre point positif pour les tendons, c'est qu'en cas de casse la planche et la voile sont toujours attachées par les bouts de sûreté qui sont bien solides.

1 boulon US Cup
Boge
Boge: J'ai eu une casse d'un Boge assez neuf à cause de la séparation du caoutchouc et de la pièce interne en métal. La pièce en caoutchouc s'est arrachée et le strap de sûreté, étant troué pour laisser passer le boulon, s'est déchiré en suivant assez facilement. La planche est partie d'un côté et moi de l'autre avec la voile dans les mains :D ! J'ai aussi observé plusieurs casses sur ce même type de pied de mât ici.
Euro Pin: La casse de boulon est aussi un problème qui se produit parfois sur le haut des Euro pin fait de deux pièces, sur les Boge ou joints mécaniques. Sur les versions en inox, disponibles chez Duotone ou Chinook, et qui utilise le tendon, ça n'est plus un problème.
US Cup: Sur les US Cup, il y a un boulon à l'intérieur de la pièce en plastique qui la tient à la partie du haut en métal (parfois plastique aussi) donc soit la pièce plastique, soit le boulon peut casser. Mais, ça reste assez rare et personnellement même avec un US Cup bien vieux, ça ne met pas arrivé. Je resserre l'écrou du dessus pour maintenir le minimum de jeu nécessaire à la rotation du pied de mât.

1 boulon Euro Pin
Tendon
Un ou deux boulons: Du jeu peut se développer à la base des modèles un boulon sur les parties en plastique. Tout pièce plastique en mouvement est amenée à déveloper du jeu. Les modèles deux boulons sont faits de telle sorte que seules les pièces en métal sont en contact, le jeu est donc limité. C'est vrai aussi pour les modèles récents à un boulon de chez Duotone.
Si je devais recommander un pied de mât, je dirais une plaquette à deux boulons pour la répartition des forces. L'option tout inox pour le Euro Pin, et pour le US Cup en choisir un qui permet de resserrer l'écrou du haut pour conserver le minimum de jeu lié à l'usure.
Wishbone
Un wish carbone est-il vraiment utile ou l'aluminium suffisant ?
Un wish peut avoir du jeu sur deux aspects: l'aspect horizontal, en tirant d'avant en arrière et l'aspect vertical, en appuyant de bas en haut. Le jeu vertical est principalment dû au design de la tête du wish. Certaines présentent plus de jeu que d'autres. Ce jeu peut être vu comme bénéfique lors de réceptions de sauts ou bien en naviguant sur le clapot. Maintenant attention, je ne parle que d'un jeu minimum lors de fortes contraintes.
Quand on tire sur le wish latéralement par contre, il faut le moins de jeu possible. Lorsqu'on met tout son poids au harnais, plus la connexion avec la voile est rigide, plus l'énergie de la voile pourra être transférée au flotteur produisant plus de vitesse. C'est là où le wish carbone brille. Plus rigides, les wishs carbones peuvent être plus fins (moins de fatigue des bras) en restant plus légers que leur version en aluminium.
Les wish Alu peuvent se tordre sous forte contrainte et parfois même casser en cas de corrosion. Quant aux wish en carbone, ils peuvent eux casser subitement et sans avertissement. La tête des wish peut aussi casser indépendamment de la construction. La longueur de la rallonge a aussi un rapport avec le niveau de rigidité. Les wish sont les plus rigides lorsque la rallonge est à son minimum.
Les wishs Hybrid sont équipés d'une rallonge en carbone avec des bras en aluminium. Il est possible que les deux déclenchent une corrosion galvanique entre l'Alu et le carbone. Justement, j'utilise une rallonge carbone dans un wish Alu le Severne Metal et jusque-là je n'ai pas du souci. La rallonge provenait d'un ancien wish dont le diamètre correspondait parfaitement.
Cela dit, avec les plus petites tailles (4.7-), un bon (donc lourd) wish Alu peut performer quasiment aussi bien qu'un Carbone. Les voiles ont moins de couple et la performance pure est moins importante. Un wish carbone sera plus efficace lorsqu'on navigue tout juste toilé pour un rendement maximum avec aussi son avantage de poids. De plus, bien toilé sur des grandes tailles, la rigidité empêche les déformations, offre un meilleur contrôle et plus de stabilité.
Carbone: Poids léger, grip fin, rigidité
Aluminium: Prix raisonnable, fait le boulot, peut se tordre au lieu de casser
Technique
Appui pied arrière contre pied avant, ça veut dire quoi ?
Dans la section Freestyle Wave contre vague, j'ai parlé d'appui pied arrière ou avant. Certaines planches répondent mieux dans les virages lorsqu'on positionne son corps sur l'arrière du flotteur. Elles préservent mieux la vitesse en appui sur le pied arrière. Une planche est dite typée Skate si on peut en changer facilement la direction avec le pied arrière. Pour les planches de Freestyle Wave c'est peut-être la seule manière de les faire tourner puisque leur Rocker est moins prononcé que sur des planches de vagues. Elles peuvent caler si on essaie de mouiller tout le rail.
La plupart des planches de vague peuvent tourner lorsque leur rail est mouillé sur toute sa longueur. Plus de rocker, des rails plus fins, tout cela contribue à fendre l'eau dans les courbes. On peut donc conduire la planche avec plus d'appui sur le pied avant avec une position du corps plus engagé dans la courbe et vers l'avant.
Comment je peux apprendre le plus vite possible ?
De ma recherche et expérience perso, la répétition de pair avec la variation donne le résultat le plus rapide pour maîtriser une manoeuvre. La variation de la répétition nous donne une vision plus globale de ce que l'on doit faire. À environ 13 ans, notre cerveau attend sa taille finale, vers 25, il a fini son développement. Cependant, on peut toujours progresser après 25 ans, il y a ce petit quelque chose dans la vie qui fait que l'on progresse chaque jour, et c'est ça qui est drôle :) !
Plus on est bien reposé, et plus on est amené à essayer des choses (et à les réussir !!). J'ai observé que sur un move, nous avons à peu près 4 ou 5 essais au-delà desquels notre corps en a assez pour la journée !
Cependant, il est nécessaire que ces essais soient bien variés. On peut tenter quelque chose 30 fois mais seulement 4 ou 5 seront valides avec des variations suffisantes pour assimiler quelque chose de nouveau. Donc pendant la première heure, c'est là où on doit essayer de tenter. Après c'est place au plaisir :)
Bien sûr ce sport étant assez aléatoire, les conditions changeantes, on doit s'adapter et essayer les moves qui correspondent à l'environnement. Beaucoup de moves sont liés les uns aux autres alors il est bon d'en travailler plusieurs ce qui améliorera notre perspective à un niveau plus global.
Enfin, c'est en se reposant que notre corps digère et apprend. Il est amusant de penser que notre meilleur move soit à venir, et que nous l'avons tous en soi. Nous sommes meilleurs qu'hier :) !
Combien de temps on met pour poser un loop ?
Cela varie énormément de personne à personne. De plus certaines conditions facilitent certains moves plus que d'autres. Pour les back loops, 1,5m side-on avec du vent moyen est idéal, alors que les front loops demandent plutôt des vagues side de 0,5 à 1m avec un bon vent.
Notre enclin à "s'envoyer en l'air", le niveau, notre relation avec le matos, avec le spot, la consistance des conditions, tout joue un rôle. Mais juste pour le fun, un petit calcul... 5 bons essais par session nous amènent à 200 après 40 sessions. Et c'est avec des bonnes tentatives... J'ai posé mon premier back autant de ce chiffre ! Pour les fronts, ça m'a demandé beaucoup plus que ça, bien qu'après que j'ai compris de sauter bien droit, avancé sur le flotteur, 150 ont été suffisants :D !
Peux-tu m'apprendre à looper ?
J'ai bien peur que non mais je peux toujours aider ! C'est mieux si je peux voir quelques essais, contactez-moi et je verrai ce que je peux faire ;) !
Quel rôle joue la position du pied de mât ?
Quand on utilise une planche avec une voile au milieu de la plage des tailles recommandées, le pied de mât devrait être centré. C'est le point de départ. Pour chaque taille au-dessus, le pied de mât peut être avancé de 1 cm, et chaque taille en dessous plus en arrière vers le planchiste. Un point de repère qui est assez universel c'est d'avoir l'eau qui tape légèrement devant le strap avant au planing. Si vous êtes sortez des plages préconisées, voici les règles générales qui aident à trouver la bonne position du pied de mât:
Pied de mât en avant
- nez du flotteur abaissé
- calme la planche
- plus de contrôle surtoilé
- peut coller ou pousser de l'eau
- conduite plus douce dans les virages
- plus de rail mouillé dans les virages
Pied de mât sur l'arrière
- nez du flotteur plus relevé
- plus de vitesse
- planche plus maniable
- peut paraître fougueuse / volage
- effet plus Skate dans les virages
- moins de rail mouillé dans les virages
Finalement, avancer le pied de mât peut demander que l'on relève le wish du fait que le mât sera légèrement plus couché sur l'arrière. De manière similaire, reculer le pied de mât vers le planchiste peut amener à devoir baisser le wish du fait que le mât soit plus vertical.
Les autres planent plus tôt que moi !!
Il est facile d'oublier lorsque l'on plane plus tôt que les autres aussi ! Ça peut être vrai comme ça peut ne pas l'être. Si c'est le cas et que vous n'êtes pas sous-toilés, éloignez-vous plus du vent pour planer, le bras avant bien raide pour limiter le mouvement du mât et transférer plus de puissance sur le flotteur, gainer votre corps et pousser fort sur les jambes avec le mât le plus droit possible. Décrochez-vous et pompez comme un fou, comme si vous vouliez ramer avec votre voile, pousser la planche sous le vent en faisant rebondir la planche sur l'eau. Soulager la tension de la voile pour obtenir plus de poussée (attention à la perte de vitesse max), et enfin vérifier votre combo flotteur/aileron.
Récupération et Santé
J'ai des tendinites aux bras, que faire ?

Poche de Glace Gel
Des poches de glace, du froid, entouré d'un linge pour ne pas brûler la peau. La glace réduit l'inflammation, ça marche super bien. Les étirements favorisent la circulation du sang.
De ce que j'ai pu observer c'est la constante tension musculaire qui provoque des tendinites. Masser les muscles amenant aux tendons affectés aide à récupérer plus vite. Pour le tennis-elbow, on peut utiliser les doigts de l'autre main pour appuyer fort sur les muscles extérieurs de l'avant-bras puis bouger le poignet du bras affecté pour que les doigts de l'autre main puissent en quelque sorte creuser et soulager la tension de l'avant-bras.

Barre Flex
Pour le golfer's-elbow, masser le biceps. Là aussi, poche de glace sur la zone douloureuse, tendons/muscles/articulations et étirements. Une autre astuce qui offre d'excellents résultats c'est la barre flex qui permet d'étirer et soulager la tension musculaire de manière unique et difficilement reproduisible sans cet outil.
Ensuite, lors des sessions, il faut chercher à observer d'où vient le problème. Un problème de réglages, de technique ? Attention au grip du wish qui peut être glissant, des gants qui accrochent mal, préférez le waterstart au tire-veille, etc.

Curcuma
Laissez-vous aller, détendez-vous, relâchez votre grip, laissez la voile vous tirer vers l'avant au jibe. Évitez de résister, de vous accrocher de toutes vos forces, pensez progressif, douceur, finesse. Quand vous êtes fatigués, arrêtez ! Dormez (et naviguez !) avec les bras tendus :)
C'est toujours une bonne chose d'introduire des aliments naturels anti-inflammatoires dans votre régime tel que le curcuma et le gingembre.
J'ai mal aux dos/épaules/muscles, c'est normal ?

Jeu d'élastiques
de résistance
Un certain niveau de courbatures est normal, attendu et c'est une bonne chose ! Maintenant, en ce qui concerne votre dos, attention à la portée du matos, au tire-veille, plier vos jambes, et bien utiliser votre harnais en se concentrant à transférer la puissance de la voile sur le flotteur avec vos bras détendus.
Une douleur sur l'avant des épaules peut être due à un wish trop haut ou des bouts de harnais trop longs rajoutant un travail supplémentaire sur les bras. Des bouts trop longs peuvent aussi amener une douleur au dos.
Pour soulager les problèmes d'épaules et particulièrement de la coiffe des rotateurs, les élastiques de résistance aident et à réaligner les épaules. L'exercice le plus efficace pour moi est de tirer vers le haut et le côté en commençant avec le bras derrière mon dos légèrement courbé.
Deux dernières astuces pour libérer les épaules de tension inutile, gardez vos coudes à vos côtés quand vous mettez votre poids sur le wish. Ça permet de mettre plus de poids vers le bas et réduit l'effet de levier contre les épaules. Quand vous vous faites tracter par une vague, gardez vos coudes bien pliés tout près du corps.
 
Trucs et Astuces haut ⇧
Dans cette section j'essaie de me concentrer sur les sujets difficilement trouvables sur le web qui m'ont aidé à ajuster mon matos ou bien à comprendre quelque chose de technique.
Exemples de virement (Quick Tack ou Fast Tack) sur petit volume. Notez comme je tire sur la voile le plus fort possible et attrape le mât pour un maximum de stabilité une fois de l'autre côté. Vous pouvez ajuster le réglage vitesse sur le lecteur youtube pour ralentir la vidéo.
Tout sur mon attache caméra Clew View ! Voice quelques liens affiliés vers Amazon de ma config actuelle. Une GoPro Hero5 Session avec leur support Roll Bar Mount. Je serre bien fort la visse qui gère l'angle de la cam. Avec la carte Lexar SD Card 633x et ses 32gb, ça marche super. J'ai aussi essayé (en intérim) une cam chinoise mais la qualité de l'image et l'angle plus ouvert de la GoPro sont bien meilleurs.
5 Astuces Pour Décoincer Votre Mât !
10 Astuces pour passer les mousses plus facilement et préserver son matos.
Exercices à faire sur les jibes, virements de de bord et même le front loop, pour entretenir les automatismes lorsqu'on ne peut pas naviguer sur l'eau.
Comment empêcher les straps de tourner sur eux-mêmes. J'utilise le Dakine Primo, durable, ferme, bon soutien et large ajustement.
Comment gréer le bout d'amure pour éviter qu'il se croise et pouvoir étarquer plus facilement.
Vous voulez savoir à quoi ressemble une voile montée sur des configurations de mâts différentes ?
Tout ce que vous vouliez savoir sur les straps et plus encore ! Voici quelques options de straps sur Amazon: les Dakine Core Countour plus souples et demandent à être dévissés pour ajuster, et les Dakine ProForms avec intérieur type gel et ajustement coulissant par sangle sans ouvrir, avec un ressenti plus étroit que le Primo.
Comment réparer votre voile de windsurf en tramé ou monofilm avec le ruban adhésif Gorilla Tape (lien UK).